Ma vie sans toi

30 août 2007

... Ils n'auront pas ma peau...!

Je savais que mon retour ici serait douloureux.
Que j'allais avoir à affronter exactement tout ce que je déteste, ce que je passe mon temps à fuir et dont je ne veux plus dans mon monde...
La bêtise et la méchanceté.
Cet acharnement malsain de ces médiocres qui ont fait de moi leur épouvantail...

Je me sais forte et différente...
Probablement bien trop étrange pour certains, mais pour moi précisément celle que j'ai toujours rêvé d'être.
Je me veux définitivement au-dessus de la connerie, bien au-delà de leurs préoccupations bassement matérialistes, étriquées... Si dramatiquement étriquées...

Je sais qu'il ne faudrait pas mais chacun des coups qu'ils m'assènent, s'il a la faculté de décupler ma rage de réussite, a aussi une fâcheuse tendance à me laisser vide... Assommée... Sans force et sans défense...

Je ne saurai jamais me mettre à leur niveau.
N'aurai jamais la capacité de leur rendre chacune de ces bassesses, parce que ce n'est tout simplement pas moi.
Personne ne m'a jamais haïe comme ces gens-là...

Je sais que, si tu étais là, tu me défendrais, tu me protègerais...
Mais... Ce n'est pas le cas et je ne peux que compter sur moi...
Et puis, je n'aime pas cette idée d'avoir à nous abaisser, à nous pencher vers eux pour mieux lutter.
Il est tant d'autres moyens bien plus dignes de nous...!

Je me relèverai, c'est ce que j'ai toujours fait.
Et parce que je me nourris d'amour, d'intelligence et de respect, je sais que je le ferai plus forte que jamais.
Riche de choses dont ils ignorent tout, ces bienheureux, ces simples d'esprit...

Ils n'ont pas réussi au cours de toutes ces années...
Ce n'est pas aujourd'hui que ça va se mettre à fonctionner...!

...

Posté par TristeLilly à 12:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


08 juillet 2007

Vous bercer comme vous me bercez...

NINE MILLION BICYCLES
Katie Melua

"There are nine million bicycles in Beijing
That's a fact
It's a thing we can't deny
Like the fact that I will love you till I die

We are twelve billion light years from the edge
That's a guess
No-one can ever say it's true
But I know that I will always be with you

I'm warmed by the fire of your love everyday
So don't call me a liar
Just believe everything that I say

There are six billion people in the world
More or less
And it makes me feel quite small
But you're the one I love the most of all

We're high on the wire
With the world in our sight
And I'll never tire
Of the love that you give me every night

There are nine million bicycles in Beijing
That's a fact
It's a thing we can't deny
Like the fact that I will love you till I die

And there are nine million bicycles in Beijing
And you know that I will love you till I die..."

Cette chanson comme un doux souvenirs de nos tout premiers échanges...
Puissent-ils durer jusqu'à la fin des temps...!
Je vous aime...
Et je sais que vous l'entendez comme je vous le dis...

...

Posté par TristeLilly à 02:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2007

Votre silence...

Votre silence est assourdissant...

Il remplit mon esprit de doutes et mon coeur de tristesse.
Il me laisse désemparée... Sur nos derniers mots échangés...

Vous m'êtes si précieux que je ne peux imaginer la vie sans vous à mes côtés.
Mon fidèle ami... Plus qu'un compagnon de route... Un alter-ego...
Vous qui avez si vite fait tomber les barrières de ma retenue...

Nous rencontrons certaines difficultés à communiquer actuellement.
Probablement au moment où nous avons le plus besoin l'un de l'autre...
En ces heures où nos histoires se font douloureusement écho.
Le temps et les occasions nous manquent mais nous savons...

Nous savons tous les deux que nous sommes là l'un pour l'autre...
Bien au-delà du silence...
Nous savons combien le lien qui nous unit est particulier...
N'appartient qu'à nous...

Vous êtes celui que j'ai toujours rêvé de rencontrer...
Le frère que je n'ai jamais eu...
Tous mes fantasmes matérialisés dans un seul être...
Incroyable ami à qui je dis tout...
Faire votre connaissance a changé ma vie, y a fait rentrer un irréel soleil.

Vous tenir la main jusqu'à la fin des temps.
Continuer ainsi à partager nos joies et nos peines.
Savoir vous relever quand vous trébuchez.
Me laisser par vous embarquer quand la vie me perd.
Echanger... Ne jamais cesser d'échanger...

Hâte de vous retrouver...

Vous me manquez...

...

Posté par TristeLilly à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2007

Ré-orientation...

Le temps passe...
Le temps file à une incroyable vitesse...

Il est toujours autant chargé de précieux moments...
Des rencontres... Des chagrins...
Des heures sombres... D'autres qui nous verront renaître...

J'ai souhaité revenir ici...
Parce que, finalement, tout continue !
Autrement assurément mais je sais, moi, que je suis la même.
Cela va bientôt faire quatre mois que j'ai entrepris la rédactions de ces pages...
Tantôt lettres d'amour... Tantôt billets d'humeur...
Fidèle reflet de moi en tout cas !

Ma vie change mais, en même temps, elle connaît depuis quelques semaines une stabilité qui lui était devenue bien étrangère au fil du temps !!!
Envie d'en profiter...
Et puis, je me dis que j'ai voulu ici donner de l'espoir aux coeurs brisés... A celles et ceux qui ont, comme moi, cru avoir tout perdu un jour où on leur a tourné le dos...
Il n'est donc aucune raison pour que je ne continue pas...

Vous le comprendrez aisément, la plupart des lettres qui vont venir ont un merveilleux destinataire...
Magique et inespéré...
Précieux... Ô combien précieux... Puisque même la vie ne parvient pas à nous séparer...!
Celui que je vous souhaite à toutes de pouvoir un jour rencontrer...
Quant aux berceuses... Elles seront toujours là pour accompagner notre histoire...
Ces airs-là sont bien plus qu'une simple musique de fond pour nous deux !!!

Ravie d'être de retour parmi vous !

LillySereine...

Posté par TristeLilly à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2007

Une fois n'est pas coutume

... J'ai voulu prendre du recul... Probablement plus que de raison.
Voulu m'éloigner de ces pages et de la peine...
Vivre pleinement et mettre de la distance entre la douleur, les regrets et moi...

Je reviens aujourd'hui déposer quelques mots.
Des excuses en fait...
Des excuses que toi que j'ai profondément blessé n'as pas voulu entendre... Et je le comprends...

Mon comportement a été... inqualifiable...

La virtualité offre ce danger de confondre le jeu et la vérité.
Vérité des mots, des sensations, des attachements, des sentiments...
Je me voulais joueuse et légère.
Je n'ai pas su voir qu'en face de moi, le jeu avait depuis longtemps été relégué au rang de souvenir...
Et j'ai continué...
Faisant preuve de la plus grande insouciance.

J'aurais dû comprendre dès le premier accroc...
Comprendre que cette admiration que tu me vouais n'était pas que de l'admiration.
Quand je repense aujourd'hui à tous les mots que nous avons échangés, je ne parviens pas à comprendre que j'aie pu être aveugle à ce point...

Nous nous sommes quittés dans la matinée sur un dernier mot de toi... Terrible... Définitif...

"Adieu."...

Je ne voulais pas te faire de mal.
Je ne voudrais pas que tu t'en ailles avec cette déplorable image de moi, même si elle me paraît méritée.
Tu ne mérites pas ce que je t'ai fait.
Je sais qu'il n'y aura aucun mot pour t'aider à comprendre.
Parce qu'il n'y a aucune raison que tu le fasses de toute façon.

Les instants que nous avons partagés ont été magiques.
Les dire sincères relèverait probablement de l'insulte à tes yeux.
Mais ils l'étaient en quelque sorte.
Je voudrais que tu sois comme ceux qui ont su si facilement m'oublier...
Je le voudrais pour toi...

Il y aura toujours une lumière qui brillera dans mon coeur en pensant à toi.
Tu es une si belle personne...
Je te souhaite une vie très douce... Très loin de moi...
Une vie où plus personne ne viendra te blesser comme je l'ai fait.

Tu vas me manquer...

LillyTellementHonteuse...

Posté par TristeLilly à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 mai 2007

Berceuse pour me "booster" !

C'EST TA CHANCE
Jean-Jacques Goldman

"Il faudra que tu sois douce
Et solitaire aussi
Il te faudra gagner pouce à pouce
Les oublis de la vie
Oh, tu seras jamais la reine du bal
Vers qui se tournent les yeux éblouis
Pour que tu sois belle, il faudra que tu le deviennes
Puisque tu n'es pas née jolie

Il faudra que tu apprennes
A perdre, à encaisser
Tout ce que le sort ne t'a pas donné
Tu le prendras toi-même
Oh, rien ne sera jamais facile
Il y aura des moments maudits
Oui, mais chaque victoire ne sera que la tienne
Et toi seule en sauras le prix

C'est ta chance, le cadeau de ta naissance
Y'a tant d'envies, tant de rêves qui naissent d'une vraie souffrance
Qui te lance et te soutient
C'est ta chance, ton appétit, ton essence
La blessure où tu viendras puiser la force te l'impertinence
Qui t'avance un peu plus loin

Toi, t'es pas très catholique
Et t'as une drôle de peau
Chez toi les fées soit-disant magiques
Ont loupé ton berceau
Oh tu seras jamais notaire
Pas de privilège hérité
Et si t'as pas les papiers pour être fonctionnaire
Tout seul apprend à fonctionner

C'est ta chance, ta force, ta dissonnance
Faudra remplacer tous les "pas de chance" par de l'intelligence
C'est ta chance, pas le choix
C'est ta chance, ta source, ta dissidence
Toujours prouver deux fois plus que les autres assoupis d'évidence
Ta puissance naîtra là

C'est ta chance, le cadeau de ta naissance
Y'a tant d'envies, tant de rêves qui naissent d'une vraie souffrance
Qui te lance et te soutient
C'est ta chance, ton appétit, ton essence
La blessure où tu viendras puiser la force et l'impertinence
Qui t'avance un peu plus loin"

Je suis différente... Et alors...?!?...
Les cartes que j'ai en main sont de véritables atouts pour avancer sur le chemin de la vie !
Et puis... Je sais celle que je suis... Et ça, ça n'a pas de prix...!

LillyChanceuse...!

Posté par TristeLilly à 02:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 mai 2007

Petit coup de blues

L'éloignement était nécessaire... Une façon de me donner encore plus de chance de passer à autre chose...

Chaque jour m'apporte son lot de déceptions à ton sujet.

Ton air distant et sûr de toi est la dernière des choses que j'attendais de ta part...
Je découvre à chaque instant les mensonges, les trahisons, les aspects sombres de celui que tu es.

Et dire que j'ai déposé ma vie entière à tes pieds...
Et dire que, du jour où je t'ai connu, j'ai choisi de fermer les yeux et de m'en remettre à toi en toute confiance...
Et dire que c'est à toi que j'ai confié cette boîte qui signifiait tant à mes yeux...

Jamais je n'avais connu amour aussi fort, aussi dévastateur, aussi fusionnel...
Le perdre a été la plus douloureuse épreuve de ma vie de coeur.
Encore faut-il aujourd'hui que tu le salisses, que tu le piétines à n'en plus finir...

J'ai perdu mon temps avec toi.
Perdu mon temps et mon âme...
Il n'y aurait pas ce tournant que tu as fait prendre à ma vie, je sombrerais dans des abîmes de désolation en voyant ce que tu as fait aujourd'hui de notre relation...

Tu es le pire des scorpions que ma route ait jamais croisé...

Heureusement, il est dans la vie des hasards salvateurs...
Et celui qui nourrit mes rêves aujourd'hui, qui remplit mon coeur et mon esprit, donne une toute autre saveur à cette Saint-Valentin que tu t'emploies chaque jour à salir un peu plus...

Certains choses sont étranges.
Parfois douloureuses.
Elles ont en tout cas leur raison d'être...

A bon entendeur...

LillyAuBordDeL'Ecoeurement...

Posté par TristeLilly à 19:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 mai 2007

Mes dernières volontés pour te bercer

LAST REQUEST
Paolo Nutini

"Slow down, lie down
Remember it's just you and me
Don't sell out, bow out
Remember how this used to be

I just want you closer
Is that alright ?
Baby let's get closer tonight

Grant my last request
And just let me hold you
Don't shrug your shoulders
Lay down beside me
Sure I can accept that we're going nowhere
But one last time just go there
Lay down beside me

Oh I've found that I'm bound
To wander down that one-way-road
And I realise all about your lies
But I'm no wiser than the fool I was before

I just want you closer
Is that alright ?
Baby let's get closer tonight

Grant my last request
And just let me hold you
Don't shrug your shoulders
Lay down beside me
Sure I can accept that we're going nowhere
But one last time just go there
Lay down beside me

Oh Baby, Baby, Baby
Tell me how can, how can this be wrong ?

Grant my last request
And just let me hold you
Don't shrug your shoulders
Lay down beside me
Sure I can accept that we're going nowhere
But one last time just go there
Lay down beside me

Grant my last request
And just let me hold you
Don't shrug your shoulders
Lay down beside me
Sue I can accept that we're going nowhere
But one last time just go there
Lay down beside me

Yeah, lay down beside me

One last time, let's go there
Lay down beside me"

On n'allait nulle part...
Et moi, je n'ai pas su le voir.
J'aurais voulu pouvoir jouer mon jeu jusqu'au bout...

Malgré le dégoût que tu m'inspires aujourd'hui, mes regrets seront éternels...

LillySalie...

Posté par TristeLilly à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mensonges et trahisons

Ces quelques lignes auront probablement la saveur d'un message personnel...
C'est ce qu'elles sont après tout.
Encore que je doute vraiment que le destinataire "s'abaisse" à venir errer en ces pages. Sûrement bien mieux à faire ailleurs...

Je viens, par un curieux concours de circonstances, de me découvrir trahie, trompée.
Il faut certes revenir bien en arrière pour atteindre l'époque des faits.
Il n'empêche que ça fait toujours mal...

Suis-je à ce point naïve pour m'être si facilement imaginée être la seule dans sa vie...?
Ces mots ont-ils été si magiques au point de me renverser totalement, de m'aveugler...?
Etais-je tellement en demande d'attention et de tendresse que je me sois si vite agenouillée à ses pieds...?

Qu'on ne m'y reprendra plus...
Hélas, rien ne me permet de l'affirmer aujourd'hui.
Je dis "Hélas" car, si je devais ne changer qu'une chose en moi, ça serait bien celle-là : mon incapacité à la méfiance, mon inadaptation au doute...

La douleur est en tout cas étrange. Bien présente.
Je me sens à la fois salie et grandie.
Confortée dans la démarche qui est la mienne aujourd'hui, même en ayant quelque peu vascillé sur mes bases...

Qu'à celà ne tienne : je sais celle que je suis, ce que je vaux, comment avancer.
Tes mensonges ne changeront rien à ça.

LillyUnPeuDésabusée...!

Posté par TristeLilly à 14:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Des bonheurs simples

La vie ne devrait être faite que d'une suite ininterrompue de petits bonheurs simples.
Ces toutes petites choses qui font notre quotidien.
Si présentes qu'on finit pas ne plus les voir.
Dont on réalise l'importance seulement quand elles ne sont plus là.
Des attentions, des gestes, des paroles et des mots...
Tant de choses que je voudrais retrouver aujourd'hui...

Juste un baiser sur mon épaule pour me dire qu'il est temps de me lever.
C'est un "Bonjour" lâché dans un sourire...
Le café que tu as pris le temps de me préparer avant de partir travailler.
Penser à toi en m'habillant et me glisser dans cette jupe que tu aimes tant.
Te regarder t'en aller et simplement me dire que la vie est belle.

C'est aussi quelques mots tendres déposés sur mon répondeur.
Porter ce parfum qui te fait perdre la tête.
Imaginer à chaque seconde ce que tu fais... Si loin de moi tout en étant si près...
Sourire. A toi même quand tu n'es pas là, aux autres aussi. Sourire à la vie.

Penser à ce qui fera les moments que nous avons encore à vivre.
T'accueillir avec un sourire, un whisky, une idée derrière la tête... Peu importe, tant que ça te fait plaisir !
Ta voix dans le creux de mon oreille pour refaire le monde.

Ne rien nous cacher de ce que les autres considèrent comme au mieux des faiblesses, au pire des défauts... Être vrais, c'est aussi simple que ça !
Ouvrir mes bras rien que pour toi.

Te regarder dans les yeux et juste y trouver ce que toute ma vie j'ai cherché...

RêveuseLilly...!

Posté par TristeLilly à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]